Si on faisait une Cartopartie ?

Pour commencer, c’est quoi, une CartoPartie ?

Non, une Cartopartie n’est pas une partie de cartes. En tout cas, pas de cartes à jouer !
Et pourtant, l’idée est simple (et ludique) : il s’agit de constituer un groupe de « cartographes », se rendre sur la zone géographique à étudier et relever un ensemble de données descriptives de cette zone, puis enrichir une base de données cartographiquePictArt_CartoParty

Pourquoi pourrais-je avoir envie d’organiser ou de m’associer à une CartoPartie ?

En fait, pour une multitude de raisons  possibles !

  • Vous êtes Enseignant, et avez envie d’intéresser vos élèves à la géographie. Pour cela, quoi de mieux que de rendre concrète cette matière par le biais de la cartographie (quel merveilleux moyen d’adresser les intelligences multiples de vos élèves !)
  • Vous habitez un quartier et êtes désireux de promouvoir les commerces de proximité et les équipements publics (jeux pour enfants, points de collecte pour recyclage, stades, etc) en permettant à chacun de les localiser aisément
  • Vous êtes promeneur, randonneur, cycliste, et désirez partager les différents points d’intérêt découverts au fil de vos itinéraires (curiosité touristiques, points d’eau, refuges, bancs publics, réparateurs de cycles…)
  • Vous êtes un citoyen souhaitant participer à l’enrichissement d’un patrimoine cartographique utilisable et pouvant être à son tour enrichi par tous (puisqu’Open Source)
  • Et si aucun de ces cas de vous concerne, la lecture de cet article finira sans doute de vous convaincre de l’intérêt de devenir contributeur OpenStreetMap.

Concrètement, comment j’organise une CartoPartie ?

Rassurez vous, c’est assez simple, il suffit d’un peu d’organisation et d’un peu de compétence « outils » (vous trouverez ci-après des ressources pour préalablement l’acquérir si vous n’êtes pas accompagné d’intervenants expérimentés).

Une cartopartie de A à Z
Organiser une cartopartie : 4 étapes.

Côté préparatifs : En fonction du nombre de participants, vous pourrez constituer des sous-groupes.
Pour chaque participant, il vous faudra imprimer un fond de carte de la zone délimitée sur laquelle vous allez opérer (via OpenStreetMap par exemple !) et vous équiper de crayons, de gommes et de papiers/cahiers.
Prévoyez également au moins un appareil photo (ou smartphone) par sous-groupe.

Le jour J, définissez ensemble quels seront sous-groupes qui prendront en charge les thèmes proposés : commerces, équipements publics, bâtiments, signalisation et voirie,…
Il est généralement déconseillé de vouloir cartographier tous les thèmes en une seule passe : à trop vouloir en faire, vous risquez de vous éparpiller et de manquer certains éléments des nombreuses thématiques.

Cartoparty, sur le terrain
CartoParty de Brest Metropole (tiriad.org/carto-mobilite)

Une fois sur le terrain, chaque groupe annote son fond de carte avec l’ensemble des informations relatives à son thème.
Des photographies des lieux constituent un précieux complément d’information.

Puis vient la phase d’exploitation des informations relevées : leur saisie en vue de renseigner la base géographique opensource OpenStreetMap est réalisable via différentes interfaces dont JOSM est la plus connue (ici, un mode d’emploi JOSM).

Une autre façon de procéder est de saisir directement les informations sur le terrain, via l’utilisation d’une application profitant des fonctions de géolocalisation du smartphone (Vespucci OSM Editor, ou d’autres éditeurs Mobiles OSM).

Selon l’objectif de votre CartoPartie et le niveau d’expérience des contributeurs, vous choisirez l’une ou l’autre des méthodes.
Caractériser sur place nécessite généralement d’être déjà à l’aise avec le « modèle de données OpenStreetMap » (sorte de « dictionnaire »).
Il est parfois plus intéressant de débattre après la collecte et de valider ensemble la bonne catégorisation d’un élément (cas d’une classe ou d’un groupe « débutant » par exemple).

Bien entendu, je ne saurais trop vous conseiller de conclure ces échanges en proposant à vos apprentis cartographes de partager un moment de convivialité (pensez aux poubelles pour trier et à utiliser de la vaisselle biodégradable ou recyclable ;)). Une bonne occasion pour recueillir un feedback « à chaud » sur cette expérience !

Vous hésitez encore avant de vous lancer ? Besoin de plus d’informations ? De nombreux sites existent, notamment :

Voilà, il ne me reste qu’à vous souhaiter d’excellentes CartoParties, en attendant de vous retrouver prochainement,  notamment pour d’autres activités collaboratives autour de la valorisation de ces données opensource !

Bien entendu, si vous souhaitez me contacter pour organiser ensemble votre prochaine CartoPartie, vous pouvez me contacter en message privé sur : contact@dogether.fr

Et n’oubliez pas…

« dogether is smarter »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*